• YouTube Social  Icon
  • Facebook App Icon

" Circular Paranoia "

[ Spectacle en cours de création ]

« Nous sommes là, seul face à vous qui nous observez »

[ Pitch ]

« Circular Paranoia » met en scène deux performeurs confronté l’un à l’autre sous le regard des autres.

Comment ces deux univers, vont ils s’apprivoiser et éventuellement cohabiter sous la pression du public ?

Ce spectacle dans une configuration scénique circulaire, alliant manipulations de diabolos, de bolas contact et de bâtons, nous questionnera sur l’interaction entre être humain, ces travers, ces possibilités,...

 

[ Durée du spectacle ] 

45 minutes

 

[ Techniques utilisées 

Jonglerie et manipulation d’agrès circassien (diabolos, bolas contact, bâtons) et d’objets du quotidien, 

théâtre corporel, théâtre/danse et langage non verbal.

 

[ Espace de représentation ]

Rue

(Configuration circulaire)

 

[ Interprétes ]

HUGO Romain « Rouch »

PARIS Pierre

 

[ Résidences et soutiens ]

La Cie Smart Hands bénéficie du soutien de Iles asbl / Artist Project – dans le cadre du programme Suitcase.

 

 Spectacle accueilli dans le cadre des Résidences Accompagnées de l'Espace Catastrophe // Centre International de Création des Arts du Cirque (BE)

Spectacle accueilli en résidence par l'ASBL Circqu'Conflexe (BE)

Festival "La Semo" - (BE)

Festival "Esperanzah!" - (BE)

[ Note d'intention du projet ]

L’idée principale lors de la création de ce projet était de confronter la jonglerie à une écriture scénographique, technique et dramaturgique adaptée et pensée autour de l’espace scénique circulaire.

A l’origine pensé comme un projet en solo, et expérimenté comme tel par Romain HUGO.

Celui-ci c’est révélée plus intéressant à développer dans une configuration en duo.

Suite à différents projets antérieurs commun et leurs affinités artistiques et personnelle, le partenariat avec Pierre PARIS c’est avéré une évidence.

La plupart des possibilités techniques offertes par le diabolo (dans le cas de Romain), les bolas de contact (dans le cas de Pierre) et la jonglerie de bâtons (agrès qu’ils ont en commun) s’adaptent facilement pour des scènes frontales.

Dans le cas d’une configuration circulaire, le travail de mise en scène, de jeux et donc aussi la recherche technique, se doivent d’être adaptés à cette particularité.

Ce constat oriente et influence leur recherche artistique et technique autour de ces différents agrès dans le cadre de la création de ce projet.

Ils les ont poussés à chercher de nouvelles pistes de recherches techniques innovantes et spécialement conçues pour l’espace scénique circulaire.

D’un point de vue dramaturgique, le fait de travailler en duo et l’espace scénique circulaire,  c’est très vite avéré être très inspirant.

Cette configuration scénique particulière, ou ils se retrouvent encercler par le public sans possibilités de replis, leur évoque des sujets tels que : l’agoraphobie, l’encerclement, le jugement des autres, l’emprisonnement.

 Et le fait de travailler en duo les poussent à s’interroger sur la confrontation, la collaboration, la compétition, la communication et plus généralement aux rapports sociaux.

Ces sujets sont donc très naturellement devenus le moteur principal de l’écriture dramaturgique.

Pour conclure, ceci est leur premier projet à deux écrits exclusivement pour la rue ainsi que pour une configuration circulaire.

Il allie les différents éléments clefs qui, ils pensent, font la force de la démarche artistique qu’ils veulent défendre.

C’est-à-dire :

-une technique en jonglerie de qualité, originale, visuelle et surprenante,

-une originalité dans l’utilisation de l’espace scénique.

-la place de la technique au sein de l’écriture dramaturgique, celle-ci servant d’outil pour porter le propos de l’écriture, et non l’inverse…

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now